Kyung Wilputte

Portrait

Née dans un des pays du soleil levant, grandissant dans celui du chocolat et de la frite, Kyung Wilputte n’est ni d’ici ni d’ailleurs. Tel le crabe dur et tendre à la fois, elle chemine gaiement en assumant ses contradictions. Nourrissant sa parole de sa sensibilité et de sa justesse, ses héros reflètent par ailleurs sa détermination et sa combativité. Fleur bleue souriante ne se prenant pas trop au sérieux, osant pourtant les paroles ou les propos durs, elle dépeint la cruauté avec douceur, revisite ses souvenirs, parle d’amour, de femmes, de mères et de séparation.  Elle aime assaisonner ses histoires de poèmes et de chants. Mais c’est avant tout le bonheur de la rencontre avec le public qui la passionne.

Tendez l’oreille, elle a des choses à vous dire…

Parcours

Kyung Wilputte découvre le conte à la Maison du Conte de Bruxelles. Elle s’y initie pendant plus de 3 ans. Depuis, tout en explorant d’autres disciplines, telles que la danse contemporaine avec Thierry Duirat et Jordi L. Vidal, la déclamation en académie et le jeu clownesque avec Odile Burley et Colette Migné, elle partage ses versions d’histoires en crèches, en bibliothèque, en scolaire, en association et sur scène. En octobre 2013, elle fonde avec d’autres conteurs l’asbl T’es conte ou quoi !?, à l’origine du café-conte Le contoir (www.tesconteouquoi.be). Février 2016 marque son entrée à la fédération des conteurs professionnels et le début d’une nouvelle aventure, sa participation aux projets de Conte en balade.

News

Mai 2020 a vu le début d’une nouvelle aventure :  « Entre deux mère » (titre provisoire).

Il s’agit d’une création pour adultes et adolescents qui prendra la forme d’un récit de vie en « je ».

Je souhaite proposer un témoignage sur l’amour maternel, la filiation, à travers mon regard de femme adoptée, sans faire fi des maladresses, des blessures, de la violence de la situation.
Mais la colère est-elle la seule issue ? La compassion n’est-elle pas une option face à ces
femmes qui n’ont fait que de leur mieux ? En filigrane la question de la construction de l’identité autour de la double appartenance et du déracinement.

Accompagnement artistique : Sophie Clerfayt

Avec le soutien du Théâtre de la parole et l’asbl Chiny Cité des contes

Pour plus d’infos, n’hésitez pas à me contacter!